Home » Actualités » FAQ COVID-19

FAQ COVID-19

Foire aux questions : modalités de mise en œuvre de la continuité pédagogique

Mise à jour 30/03/2020

Extension accueil enfants des personnels participant aux forces de sécurité

Le cabinet du Premier Ministre a demandé au ministère de l’éducation nationale d’étendre dans la mesure du possible l’accueil des enfants de 3 à 16 ans des personnels participant aux forces de sécurité intérieure (gendarmes, personnels de la police nationale, sapeurs-pompiers professionnels, personnels des préfectures indispensables à la gestion de la crise).

Cet accueil sera organisé dans la mesure du possible dès le mardi 31 mars dans des conditions similaires à celui des enfants de soignants et en recourant au seul volontariat des personnels du MEN assurant l’encadrement des enfants.

Mise à jour 25/03/2020

Quid de la transmission des fiches affelnet volet 2 ?

La transmission papier avec déplacement est à éviter. Tous les moyens doivent être envisagés pour éviter le déplacement : envoi de photo, appel téléphonique…

Veillez toutefois à garder des traces de ce que les parents vous diront (texto, mail…)

Pour les familles connectées, il vous a été transmis le volet 2 affelnet sous forme de PDF modifiable ainsi qu’une notice explicative pour signature électronique (merci à FX).

Vous pouvez également demander aux parents d’imprimer et de vous envoyer la photo du document après l’avoir rempli.

Si toutefois les familles ne peuvent ni signer électroniquement, ni imprimer. Elles peuvent vous envoyer le document non signé en rédigeant ce type de message:

Madame(Monsieur) la directrice(le directeur),

je vous envoie la fiche liaison d’affectation au collège de mon enfant non signée mais atteste la validité de ce document. Je vous transmettrai ce document signé dès la reprise des cours.

Madame/Monsieur XXX

Il faudra veiller toutefois à avoir un mail des deux parents.

La rédaction sur feuille blanche d’un écrit indiquant les informations nécessaires qui vous serait envoyé photographié peut aussi être envisagé.

La priorité est de ne pas se mettre en danger en multipliant les déplacements et la transmission de documents.

Quid des élèves allophones hébergés au centre d’accueil de Bailleul ? La communication est très difficile, nous n’avons pas d’échange avec le centre.

Isabelle Morand a joint le centre HUDA et Maïté Ouali, enseignante de l’UPE2A. Des livrets pour les enfants seront envoyés par internet, imprimés par le centre. Les familles disposent de la TV dans les chambres,  il leur sera indiqué dans les livrets les horaires des émissions destinées à leurs enfants sur France 4.

Isabelle Morand reste à votre disposition sur ce sujet.

Peut-on conseiller des programmes télé aux familles ?

En complément des activités proposées par les enseignants, des temps “d’apprentissage” sont proposés, dans une approche différente, au travers de programmes diffusés par France Télévision.

Par ailleurs, vous l’avez peut-être aperçu dans un coin de votre écran de télévision, depuis le 24 mars, certains programmes affichent le logo “Nation apprenante”. Il s’agit d’une initiative du ministère de l’Education nationale et de la jeunesse pour faciliter l’apprentissage à la maison.

Concrètement, “des programmes de qualité en lien avec les programmes scolaires” sont proposés sur France Télévisions, Radio France et Arte aux élèves et à leurs familles. L’ensemble des programmes (podcasts, streaming, replay…) est à retrouver sur les plateformes numériques des différents médias partenaires et sur le site du ministère de l’Education nationale et de la jeunesse.

Ci-dessous le programme des différents jours et horaires pour les différentes activités réparties sur la semaine (sur France 2, France 4, et France 5).

Lundi : Français, Mardi : Mathématiques, Mercredi : Histoire Géographie, Jeudi : Physique, Vendredi : Sciences

Pour voir l’emploi du temps c’est ici : https://www.francetelevisions.fr/et-vous/notre-tele/evenements/lumni-2377

Mise à jour 23/03/2020

Extension du dispositif exceptionnel d’accueil aux enfants des personnels de l’aide sociale à l’enfance dépourvus de solution de garde.

Je vous informe que le Gouvernement a décidé d’étendre ce dispositif aux personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.

Les services en charge de la protection de l’enfance concernés sont les services aide sociale à l’enfance (ASE) et protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS),les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et les services de prévention spécialisée.

Les professionnels relevant de ces structures éligibles au dispositif sont les suivants : assistants de service social, techniciens d’intervention sociale et familiale (TISF), médecins, infirmières puéricultrices, sages-femmes et psychologues.

L’accueil est organisé dans les mêmes conditions que pour les enfants des personnels soignants. Je précise à toutes fins utiles que l’accueil ne concerne pas les enfants relevant de l’aide sociale à l’enfance eux-mêmes mais exclusivement les enfants des professionnels qui interviennent auprès d’eux.

Remise des documents pédagogiques aux familles dépourvues de solution numérique.

La continuité pédagogique est organisée par voie dématérialisée au profit de tous les élèves, de la petite section à la terminale, de manière à permettre, notamment, le respect des impératifs sanitaires et en particulier la limitation des déplacements non indispensables. Il est toutefois essentiel pour les familles en situation de précarité numérique, pour des raisons de résidence en zone blanche (zone rurale, zone de montagne…) ou de précarité sociale (familles allophones, familles socialement démunies…) de  pouvoir récupérer du matériel numérique ou pédagogique, dans le strict respect des règles sanitaires.

La remise de documents pédagogiques sur support papier doit demeurer une pratique exceptionnelle au profit des seuls élèves dépourvus de solution numérique. Elle doit être organisée de manière à limiter au maximum les déplacements des responsables légaux des enfants concernés. 

Les familles en situation de précarité numérique, qui ne peuvent proposer à leurs enfants des outils permettant d’assurer une continuité pédagogique à distance, doivent se faire connaître dès que possible auprès de leur directeur d’école afin de bénéficier, lorsque cela est possible, d’un prêt de matériel numérique, le cas échéant en lien avec la collectivité de rattachement, ou, à défaut, de matériel pédagogique .

Le déplacement exceptionnel de familles dans un établissement scolaire pour retirer un matériel numérique ou des documents de nature pédagogique sous format papier entre dans le 2° du décret n°2020-260 du 16 mars portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19: « déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité ».

Les responsables légaux des enfants devront respecter strictement les gestes barrières et seront dans l’obligation de disposer d’un document permanent attestant de la nécessité éducative de se déplacer remis par le directeur d’école lors du premier déplacement (le plus vite possible car les mesures peuvent être renforcées) ainsi que de l’attestation de déplacement dérogatoire datée et signée, soit téléchargée sur internet, soit rédigée sur papier libre. Une instruction conjointe MENJ-MININT sera diffusée très rapidement.

Les directeurs d’écoles concernés veilleront à informer les élèves et leurs responsables légaux que les déplacements autorisés à ce titre sont limités à un seul déplacement par semaine, réalisé par un seul membre de la famille ou responsable légal de l’élève. Ils veilleront également à ce que la remise des documents s’effectue dans le strict respect des gestes barrière et à ce que l’organisation mise en place localement ne conduise en aucun cas à des regroupements de personnes au sein de l’école ou de l’établissement.

Mise à jour 18/03/2020

Au regard de l’évolution de la situation, peut-on encore utiliser le format papier ?

Le fonctionnement en distanciel doit être privilégié au maximum.

Le format papier doit être réservé aux familles n’ayant pas d’autres moyens de communication. Pour les familles connectées, il faut évoluer progressivement vers le « tout distanciel ».

Les documents transmis ne doivent pas être récupérés (pas d’aller-retour des documents).

Peut-on utiliser des masques confectionnés par les enseignants pour les élèves accueillis ?

La priorité est la mise en œuvre des gestes barrières :

  • Se laver très régulièrement les mains.
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir.
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.

Je vous demande de ne pas utiliser de masques que vous auriez confectionnés vous-même avec les élèves. Il ne s’agit pas d’une recommandation préconisée par l’ARS. Cela vous expose à des problèmes de sécurité sanitaire.

Un courriel a été envoyé aux maires pour leur demander d’assurer la sécurité sanitaire des élèves et des enseignants.

Mise à jour 16/03/2020

 

Madame YESSAD nous demande d’assurer la continuité par tous les moyens, peut-on utiliser des moyens non institutionnels (ex EKLA BLOG) ?

Il faut s’assurer que :

-les moyens utilisés n’utilisent pas d’incitation commerciale.

-ils ne doivent pas être payants.

-Ne pas faire apparaître le nom des élèves ni sur le blog, ni dans les adresses crées pour les élèves.

Privilégier les outils hébergés en France (possibilité de demander à FX qui vous répondra très vite)

Pour des raisons de sécurité, les adresses mail du type gmail ne doivent pas être utilisées.

Il faut privilégier les adresses académiques voire les adresses du type « laposte.net ».

Marc et FX sont à votre disposition pour vous aider.

Les formations, concertations, ESS, conseils d’école sont-ils toujours maintenus au regard de l’évolution de la situation ?

NON, toutes les formations, concertations, conseils d’écoles, ESS sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Mise à jour 15/03/20

Les élèves peuvent-ils être pris en charge par des animateurs de la mairie ?

Sur le temps scolaire, les élèves doivent être pris en charge par les enseignants.

L’accueil des élèves du personnel soignant doit-il se faire sur toute la durée de fermeture ?

Oui

Une organisation interne doit assurer l’accueil quotidien de ces élèves. (Planning de présence d’un enseignant).

Comment savoir si l’élève fait réellement partie des enfants de personnel soignant ?

Liste des catégories des professionnels concernées :

-tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé …

– tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …

– les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…

– les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

Cette liste pourra être réévaluée en fonction d’un travail fin d’identification des fonctions indispensables. Aucune mesure de cette nature ne concerne par exemple de manière générale les sous-traitants de ces établissements.

Il s’agit exclusivement d’accueillir les enfants des personnels concernés qui n’ont aucune solution de garde alternative (autre parent en télétravail, grands enfants pouvant surveiller les petits…).

Aucune autre catégorie de salariés ou de fonctionnaires n’est éligible à ce dispositif exceptionnel justifié par le maintien en état de la chaine sanitaire (exclusivement) pour gérer l’épidémie.

Les parents devront présenter (ou devront munir les enfants) leur carte professionnelle attestant de leur qualité de personnel soignant ou d’une fiche de paye mentionnant l’établissement employeur ou d’une attestation de l’ARS.

Quid de la cantine pour les élèves de personnel soignant ?

La mairie doit organiser les temps périscolaires. Les directeurs se rapprocheront des mairies pour connaître les modalités d’accueil prévues par les mairies.

Pour lundi, il convient de prévenir les parents du fait que la restauration ne sera sans doute pas assurée dès le premier jour sauf si la situation a pu être anticipée.

Peut-on accueillir un seul élève dans l’école ?

Dans la mesure du possible les élèves des écoles d’une même commune seront accueillis sur un seul site. Le groupe ne doit pas dépasser 10 élèves.

Si seul un élève est présent, lundi et mardi 16 et 17, il sera accueilli par l’équipe enseignante présente qui s’organisera.

Pour les jours suivants, il faudra définir un planning de binômes enseignants pour accueillir ce seul élève.

Mise à jour 13/03/2020

Qui sont les personnes à risque ?

Les personnels dans cette situation doivent se rapprocher de leur médecin.

Quid des AVS, Services civiques et autres ?

Les personnels non enseignants (Contrats Civiques, AVS, ATSEM, etc.) doivent se référer à leur autorité de tutelle.

Les animations pédagogiques sont-elles maintenues ?

Oui

Qu’en est-il des enseignants exerçant à temps partiel ?

L’organisation qui vaut en temps ordinaire, vaut aussi en cette période extra-ordinaire. Les enseignants qui ne travaillent pas le lundi, par exemple, ne sont pas tenus de se rendre à l’école lundi.

Je suis moi-même une personne à risque (diabète, troubles respiratoires, etc.), que faire ?

Restez chez vous.

Je suis en poste sur trois classes, dois-je créer trois classes virtuelles ?

L’enseignant “titulaire” crée sa propre classe virtuelle et vous confie le lien “modérateur” pour les jours où vous aurez en charge cette classe en fonction du calendrier des décharges prévu. Idem pour les FES.

Accueil des enfants des personnels de santé réquisitionnés ?

Les enfants des personnels de santé réquisitionnés par l’Agence Régionale de Santé sont accueillis par les établissements scolaires. Au sein de l’équipe enseignante, une rotation de binôme est organisée pour assurer la permanence d’un service minimum d’accueil. Cet accueil ne pourra se faire que sur le temps scolaire. Les parents doivent se rapprocher de la municipalité pour connaître les modalités d’accueil sur les temps périscolaires.

Les enfants dont seul un parent est réquisitionné par l’ARS peut être accueilli à l’école. (ex : un parent travaille en hôpital et le deuxième non)

Un enseignant peut-il aller à l’école avec ses propres enfants ?

Les enfants n’ont pas à être dans les écoles, sauf les enfants des personnels de santé réquisitionnés par l’ARS. Dans la mesure du possible, les lundi 16 et mardi 17 mars, nous demandons aux personnels enseignants de s’organiser pour être présents dans l’école sans leurs enfants.

Est-on obligé de créer “la classe virtuelle” et “ma classe à la maison”, proposés par le ministère ?

A partir du jeudi 19 mars, il y a « substitution » de chaque classe réelle de l’école par une classe virtuelle, et ce tout au long de la fermeture de l’école” (Cf. note de service de Mme l’Inspectrice).

Peut-on utiliser d’autres sites que ceux mis en ligne par CNED ?

Pour préserver la neutralité commerciale de l’Ecole, l’enseignant doit utiliser “la classe virtuelle” pour communiquer à ses élèves des ressources qu’il aura produites ou les ressources du CNED.

Qu’en est-il des TPS – PS – MS ?

Le dispositif 1 ne prend pas en compte les élèves de TPS – PS – MS : il revient aux enseignants concernés de proposer des ressources et des conseils aux parents.

Les enseignants se rendent-ils à l’école ?

Oui, sauf circonstance exceptionnelle (communication écrite auprès de l’inspection de circonscription). Des précisions vous seront apportées au fil du temps concernant les modalités de travail des jours suivants.

Les instances de concertation (conseils des maîtres, d’école, de cycle), les équipes éducatives et de suivi de scolarité sont-elles maintenues ?

Oui jusqu’à nouvel ordre.

Les formations ?

Pour l’instant, toutes les animations à venir (mars – avril), étant à effectifs restreints, sont maintenues.

Qu’en est-il des sorties scolaires avec ou sans nuitée ?

Toutes les sorties sont annulées jusqu’à la réouverture des écoles.

Un enfant n’a pas accès à internet chez lui, doit-il suivre quand même des cours ?

Oui, il faut assurer la continuité pédagogique. (transmission de documents papiers)

Quid des brigades ?

Les enseignants en charge d’un remplacement en cours le poursuivent. Les autres rejoindront leur école de rattachement et participeront à l’organisation de la continuité pédagogique.